The Murray Hill

Un forum pour les fans de lecture et d'écriture !


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Prison Break] Strong and Alive

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
miliibnb
Ecrit sa première nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: "si el pelo fuera importante estaria dentro de la cabeza y no afuera"
Book(s): Persuasion et Expiation

MessageSujet: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 11:15

Bon bin puisqu'on me l'a demandé si gentiment, voilà je reposte ma fic. Donc en fait je l'ai commencé en novembre 2007 quelques jours après que Michael apprenne la mort de Sara dans la saison 3. Donc j'étais furax et moi ainsi que quelques amies on voulait voir une sara présente, forte et vivante (strong and alive ) dans cette saison donc je reprend l'histoire juste après l'arrestation de sara et michael dans la cabane et voilà ce que ça donne. bref dites moi ce que vous en pensez. toutes les critiques sont les bienvenues (bon même si là je pourrai pas changer grand chose vu que tout est déjà écrit lol). enjoy !






Chapitre 1: Promess-me (pensées de Sara)

Je suis assise là, sur ce banc en bois usé et inconfortable depuis maintenant plus de 3 heures. Après mon interrogatoire ils m’ont dit de patienter ici, alors qu’ils emmenaient Michael vers une sortie au fond du commissariat. Avant de passer cette grande porte et d’entrer dans un fourgon où je l’ai perdu de vu, il m’a lancé un dernière regard, comme l’un de ceux que j’ai reçu à mainte reprise dans cette infirmerie, notre infirmerie. Un regard profond, intense, que je suis seule à comprendre. Un regard qui veut dire qu’il est désolé et que tout va bien se passer. Un regard qui me dit de ne pas m’inquiéter.

Et pourtant je suis paniqué. Je ne sais pas où ils l’ont emmené. Je suis perdue, ici seule après ce qui s’est passé dans cette cabane. J’ai aussi très peur du fait de ne rien savoir, d’être dans un pays où je ne maîtrise pas la langue, séparé de l’homme que j’aime, sans qui je ne suis rien et pour qui je suis prête à tout. A tel point que pour lui, j’ai pris la vie d’un homme. Oh mon dieu, à cette sensation, je sens une angoisse monter en moi. Comment ai-je pu faire ça, moi qui suis devenue médecin dans le but de sauver des vies pas de les enlever.

Il y a encore deux ans, le seul moyen que j’aurai trouvé pour réparer cette situation aurait été de fuir. Fuir loin d’ici et en direction d’un ultime shot. C’est ainsi que j’ai réagi, il y a encore quelques semaines alors que je lui ai laissé la porte ouverte. Mais aujourd’hui, je ne suis plus la même femme. Depuis que je l’ai rencontré dans cette prison, tellement de choses se sont passées. Oui voilà c’est ça, reprends-toi Sara, Michael ne voudrait pas te voir ainsi. Tu le lui à promis.

Flash back :

Depuis un moment déjà, on est dans ce fourgon, assis face à face l’un de l’autre, menottés, avec un garde à nos côtés qui nous à interdit de parler. Michael me fixe mais je ne peux m’empêcher de baisser les yeux à plusieurs reprises. J’évite son regard, trop gênée de ce qu’il peut penser de moi à cet instant précis. J’ai tué un homme et il s’est rendu coupable de mon crime.

Soudain, le fourgon s’arrête brusquement. Je tourne vivement ma tête en direction des deux portes qui s’ouvrent, puis vers Michael. Je suis inquiète, je sens mon cœur battre à une puissance folle contre ma poitrine. J’ai peur de la suite. Michael comprend mon angoisse et son regard devient posé et serein. Il esquisse même un petit sourire qui me redonne confiance. Cet homme a un tel pouvoir sur moi.

Le garde se lève pour nous faire sortir du fourgon, on doit être arrivés. Il passe le premier, puis me fait me lever. Michael imite mon geste et nous nous retrouvons alors très proche l’un de l’autre et avant même que je n’ai le temps de dire quoi que se soit, Michael vient me chuchoter quelques mots à l’oreille, alors que nous avançons ensemble pour sortir du véhicule.

M : Tu es une femme forte Sara. Promets-moi de rester forte, fais le pour moi Sara.

Mais le garde a surpris Michael en train de me parler et il lui assène un coup violent à l’estomac.

S (criant) : Michael…

Le garde se retourne vers moi et me fait comprendre que si je continue de parler, j’aurais le droit au même sort. Michael se redresse et me regarde pour me dire de ne pas prononcer un mot de plus. Je me tais, et tout en le fixant intensément à sa manière, je lui fais un léger hochement de la tête en guise de réponse. Oui je te le promets Michael, je resterai forte.

Un garde me tire fortement d’un côté, Michael et un autre garde parte de l’autre. Alors qu’on nous emmène séparément dans des pièces différentes de ce commissariat, nos regards son comme scotchés l’un à l’autre.


Alors que Michael est maintenant dos à Sara, elle n’a pas l’occasion de le voir mais une larme coule sur sa joue. Comment peut il lui demander d’être forte alors qu’il ne sait pas ce qui va lui arriver et pire encore, il ne sait pas ce qui va arriver à Sara.

Fin du flash back.

J’ai les mains moites et je joue nerveusement avec elles comme j’ai l’habitude de le faire dans ce genre de situation. Mais depuis peu, a cette réaction, la main de Michael venait se poser sur les miennes me faisant comprendre qu’il est à était côtés. Je donnerai tout à présent pour revivre ces moments. Seule, le sentant proche de moi, je me sens enfin en sécurité.

Une femme arrive vers moi et me sort de mes pensées. Je me lève alors qu’elle s’approche de moi.

F (avec un fort accent hispanique) : Vous pouvez sortir vous êtes libres.
S (la voyant se retourner elle l’interpelle avant que celle-ci n’aille plus loin) : Où avez-vous emmenez Michael Scofield ?
F : Oh votre ami, nous l’avons emmené à Sona, c’est une prison à environ 45 minutes d’ici.
S : Que va-t-il se passer pour lui. ?
F : Mademoiselle Tancredi, ici au Panama, le meurtre est pris très au sérieux. Je pense qu’il risque de passer le reste de sa vie là bas, enfin… (elle hésite) ;
S (insistante) : enfin quoi ?
F : Enfin si il survie. Sona est une prison d’où personne n’est encore ressortit vivant.

Je porte mes mains à ma bouche et je ressens le besoin de m’asseoir sous le choc de ses paroles. Je dois me reprendre, il faut que je fasse tout ce que je peux pour sortir Michael de là. Je déglutie difficilement et m’apprête à parler à nouveau :

S (avec un regard d’inquiétude dans les yeux) : Où se trouve l’ambassade des Etats-Unis s’il vous plait ?
F : Oh, c’est à 10 minutes à pieds d’ici en vous dirigeants vers la place principale de la ville. Vous trouverez aussi un hôtel à côté si vous le désirez.
S : Merci.

Je me lève et je sors du commissariat. Le soleil tombe sur la ville, il ne va pas tarder à se coucher. Alors que je traverse la rue en direction de l’ambassade, j’entends mon nom. Je me retourne mais je ne vois personne, et je continue ma route.

Quelques secondes plus tard, une main attrape mon bras. J’étouffe un petit cri de surprise avant de découvrir l’homme qui tient mon bras fermement.


S (en sanglot et se jetant dans ses bars) : Lincoln.
L (surpris): Sara, je t’ai cherché partout. Où est Michael ?
S (se détachant se son étreinte les larmes aux yeux) : Oh Lincoln, je suis désolée, je suis vraiment désolée. J’ai voulu l’en empêcher.
L (ne saisissant pas) : L’empêcher de faire quoi ?
S : Il a prit l’arme et s’est accusé à ma place du meurtre de cet homme. La police l’a emmené il y a quelques minutes pour une prison du nom de Sona. Ils disent qu’il n’en ressortira pas vivant.
L (soupirant et levant les sourcils de mécontentement, avant de dire sur un ton ironique) : C’est du Michael tout craché.
S (reprenant ses esprits et esquissant un léger sourire) : Oui, c’est vrai.


Un léger silence se fit autour d’eux. Lincoln tenta de lui sourire pour la rassurer, mais n’était pas des plus convainquant sachant de quoi son frère est capable pour sauver les gens qu’il aime.

L (tentant de briser ce silence) : Faut croire qu’il aime vraiment la prison, vu qu’apparemment il n’avait qu’une envie, celle d’y retourner. Et doc, vous lui avez dit au moins que vous ne travaillez pas là bas ?
S (en riant légèrement) : …
L : Je crois qu’on devrait aller à l’ambassade puis on ira lui rendre une petite visite pour que je lui botte son arrière train personnellement.
S : Oui je m’y rendais justement quand tu m’as trouvé.
L (riant) : Lui botter les fesses ?
S : Non à l’ambassade. Mais tu peux compter sur moi pour la deuxième partie aussi.
L : Oh du calme Doc. Je ne veux pas de détails concernant ce que toi et mon petit frère faites de votre temps libre !


L’ambiance s’était détendue, mais reprenant leur sérieux pour sortir Michael de cette situation, ils se dirigèrent sans plus tarder vers l’ambassade.

Non loin de là, à quelques mètres d’eux, un homme en costume gris et lunette de soleil les épiait. Les voyant partir, il prit son téléphone et composa un numéro. La voix d’une femme résonnait de l’autre côté de la ligne.

F : C’est fait ?
H : Non. Burrows est arrivé avant que je n’ai eu le temps de faire quoi que se soit.
F (sur un ton autoritaire) : Suivez-les. N’agissez pas avant qu’on vous le dise. Nous devons d’abord connaître leurs moindre faits et gestes. Il nous la faut. Elle est notre seul moyen de pression sur Scofield.

Puis elle raccrocha le téléphone et l’homme en costume entama sa filature.




alors ?


Dernière édition par miliibnb le Juillet 30th 2008, 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickki
The Founder
avatar

Féminin
Nombre de messages : 933
Age : 29
Localisation : Murray Hill, New York
Inscription : 15/07/2008

Les petits plus
Citation: Life isn't how you survive the storm, but how you dance in the rain.
Book(s): La nostalgie de l'ange - Alice Sebold

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 11:28

Naaaaaaaaaaaaaaaaaann !!!!!

Saleté d'homme en costume !!!

J'avais déjà lu ce premier chapitre grâce au document Word que tu m'as filé, Emilie, mais c'est un plaisir de le relire et de te donner mon avis !

Alors d'abord, c'est très très bien écrit. On sent bien le dilemme auquel doit faire face Sara : céder à la panique ou honorer sa promesse et rester forte ... J'aime énormément ton style d'écriture, sérieusement, ça se lit tout seul et d'une traite

J'ai bien aimé la petite touche d'humour entre Linc et Sara, ça détend un peu l'atmosphère, lol

Bref, j'ai hâte de lire la suite, et je suis contente que tu poste ici !!

_________________




Dernière édition par Nickki le Juillet 30th 2008, 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-murray-hill.1fr1.net
miliibnb
Ecrit sa première nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: "si el pelo fuera importante estaria dentro de la cabeza y no afuera"
Book(s): Persuasion et Expiation

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 11:31

merchiiiiii !!!!
ça fait plaisir !!!!
oui j'avais oublié de prévenir, j'essai de faire de l'humour lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickki
The Founder
avatar

Féminin
Nombre de messages : 933
Age : 29
Localisation : Murray Hill, New York
Inscription : 15/07/2008

Les petits plus
Citation: Life isn't how you survive the storm, but how you dance in the rain.
Book(s): La nostalgie de l'ange - Alice Sebold

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 11:33

Ça détend l'atmosphère comme ça

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-murray-hill.1fr1.net
lisbeth salander
Murray's Team
avatar

Féminin
Nombre de messages : 580
Age : 49
Localisation : ???????????????
Humeur : ?????????????????????
Inscription : 28/07/2008

Les petits plus
Citation: je veux une vie en forme d'arête sur une assiette bleue, Boris Vian
Book(s): l'homme inquiet, henning mankel

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 11:54

J'aime ......

Mais je te l'ai déjà dit ailleurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coco
Passe commande
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 27
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation:
Book(s):

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 12:02

Je l'avais déjà lu ( comme tout le monde lol! ) mais ça fait très plaisir de la relire ! J'aime beaucoup cette fic.

Alors .... LA SUITE !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hafida
A une idée de roman
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 34
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: ...
Book(s): raisons et sentiments

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 13:26

alors que dire et ben je replonge dans ce que j'ai déja lu et j'ai déja quelques souvenirs qui me reviennent. J'ai hate de lire la suite pour retrouver la partie ou je m'étais égarée lol. Et malgré le fait qu'on sache que Sarah/Sara et de retour dans prison break, eh bien, j'ai eu le même effet que la première fois que j'ai lu ce chapître et je me suis dit " Wouaw sara est vivante, ca fait plaisir".

bref je veux la suite moi...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miliibnb
Ecrit sa première nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: "si el pelo fuera importante estaria dentro de la cabeza y no afuera"
Book(s): Persuasion et Expiation

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 14:12

Merci merci !!

Bon bin comme j'ai quelques chapitres d'avance (juste 18) je peux mettre une petite suite hein... ... je ri toute seule, oui parce que j'ai un humour qui ne fait rire que moi, enfin moi et les gens qui ont le même humour pourri que moi, donc si vous avez ri ouch ça veut tout dire!!
bref stop le blabla voici la suite: (chapitre 2 partie 1).




Chapitre 2 : Cute ass !

https://www.youtube.com/watch?v=V3Kd7IGPyeg


Le soleil vient de se coucher et il fait de plus en plus sombre dans ce fourgon. Je suis dans ce type de véhicule pour la deuxième fois de la journée, mais cette fois, Sara n’est pas là. Elle me manque tellement. J’espère que tout va bien pour elle. Je suis plus inquiet pour elle que pour mon propre sort. Mais elle m’a promit d’être forte et je crois en elle. J’espère que Linc la retrouvera. Je n’aime pas la savoir seule. Elle a tellement perdu ces derniers temps et ce par ma faute : son emploi, son père, elle a du changer de pays et maintenant nous voilà séparés à nouveau alors que je lui avais promis que nous affronterions ces épreuves ensemble.

Mon regard est perdu dans le vide et je soupire d’épuisement sans m’en rendre compte. Voilà maintenant un peu plus de deux semaines que je me suis échappé de Fox River… Fox River, l’évocation de cette prison dans ma tête dessine sur mon visage un petit sourire. Si je n’y étais pas allé pour sauver mon frère, je n’aurais jamais rencontré Sara. Je me mets soudain à penser à notre première rencontre dans cette infirmerie. Elle n’était alors qu’une partie de mon plan, un détail presque insignifiant mais un détail que je trouvais alors déjà très séduisant.

Le bruit de la pluie qui commence à tomber sur la tôle du fourgon est assez fort pour me sortir de mes pensées. Reprenant mes esprit je m’aperçois alors qu’il fait nuit et mes yeux ne distinguent presque rien autour de moi.

Quelques minutes passent et je vois bientôt les contours des éléments présents se dessiner devant moi. Je suis menotté à mon siège et deux gardes armés m’accompagnent. En temps normal, j’aurai déjà commencé à étudier chaque parcelle, chaque visse de ce fourgon pour trouver une échappatoire. Je procède ainsi depuis que je suis enfant. J’analyse tout ce qui se dresse sous mes yeux. Mais pas ce soir. Je suis fatigué de courir, lasse de m’enfuir. Je me dis qu’après tout, peut être que j’ai mérité ce qui m’arrive. Beaucoup de gens sont mort ou ont été blessés par ma faute, et voici que je fais face à ma punition. Je vais retourner en prison, l’endroit qui m’est dû après ce que j’ai fait aux gens autour de moi. Mon seul regret, sera de ne pas pouvoir être auprès de Sara, la sentir contre moi, entendre son rire et la façon dont elle prononce mon nom. Je soupire encore une fois, mais cette fois-ci, c’est par frustration de ne pas pouvoir être avec la femme que j’aime.

Brusquement le fourgon s’arrête. Les gardes me font sortir et je m’aperçois que la pluie coule maintenant à torrent. A peine ai-je fais quelques pas en dehors que je suis trempé, et soudain mon regard se fixe vers le salaud qui est en face de moi. Confronté au meurtrier de mon père, la situation est presque ironique. Deux ennemis vont bientôt se retrouver dans la même prison. Je continue mon chemin sous la pression du garde et j’avance droit vers une porte grande et sombre qui s’ouvre sur un grand couloir tout aussi obscur.

Cet endroit ne me dit rien qui vaille. J’avance lentement sous le regard des prisonniers. Cette prison n’a rien à voir avec Fox River, elle est sale et terrifiante mais je prends sur moi pour ne rien laisser paraître. Une chose que j’aurai apprise pendant mon précédent séjour. Je reste méfiant aux moindres gestes de ces hommes.

J’avance toujours et soudain, je vois un visage qui m’est familier au sol : Bellick. Il a le visage bouffi et semé de contusion. Il est presque nu, juste en sous vêtements. Il lève sa main vers moi avec un regard suplicateur mais je détourne les yeux et je continue dans la même direction. Vers le fond, une lumière et un bruit violent m’attire tout en étant extrêmement inquiétant. Je sens mon rythme cardiaque s’accélérer. Je n’arrive pas à y croire. Cette fois je suis vraiment tombé en enfer. Je reste immobile, sous la pluie alors que des hommes se battent devant moi et qu’une bande de détenu les encouragent.

Alors que l’un d'eux tombe raide mort à mes pieds, je sens mon poult s’accélérer intensément et je ne veux qu’une chose sortir d’ici et retrouver Sara, comme un enfant voulant retrouver les bras de sa mère après avoir fait un cauchemar.


Le lendemain en début d’après midi (pensées de Sara).


Ca y est nous y sommes. Lincoln est à mes cotés et nous restons ainsi silencieux quelques minutes devant ce grillage. La prison de Sona se dresse devant nous comme une énorme forteresse. Elle est imposante mais à première vue, n’a pas l’air terrifiante. Pourtant je suis paniquée. J’ai des palpitations et je sens mon cœur battre à une puissance folle contre ma poitrine. Les battements s’accélèrent alors que j’entends une voix prononcer « Scofield, tienes una visita, Scofield, you have a visitor ».

Lincoln comprend vite mon angoisse et pose une main sur mon épaule pour me rassurer. Son geste est réconfortant. Je tourne brièvement la tête vers lui pour lui sourire en signe de reconnaissance avant que mon visage ne reprenne sa position initiale quand j’entends cette immense porte s’ouvrir.

Je vois maintenant sa silhouette se dessiner et se rapprocher petit à petit. J’ai l’impression que chacun de ses pas seraient capables de faire sortir mon cœur de ma poitrine tellement il bat à vive allure. Ses yeux sont braqués sur moi, il a le visage sérieux et les traits tirés. Il a l’air épuisé. Je constate soudain qu’en voyant son frère arriver, Lincoln a retiré sa main de mon épaule et il tapote maintenant la barrière en acier qui se trouve devant nous, nous indiquant une limite à ne pas dépasser. Je suppose que tout comme moi il est anxieux de voir Michael et de savoir comment il va.

Il est là, devant nous et dans un soupire relâche toute son angoisse. Il a l’air soulagé de nous voir. Quant à moi, je reste comme figée, hypnotisée par son regard. Il me fixe lui aussi intensément et soudain je me sens comme oppressée et je ne peux me résoudre à rester ainsi, préférant baisser les yeux. J’ai peur de lire en lui un sentiment de dégout. Puis Lincoln intervient et nous sort de cet affreux silence.

L : Content de te voir Mike.
M (regardant Sara intensément) : …
L (sur un air blagueur et un brin vexé) : Et oh, Michael ! Bon ok, j’ai pas les atouts physiques de Sara, mais tu pourrais tout de même m’accorder un peu d’attention.
M (détournant son regard à regret de Sara) : hein… heu oui pardon désolé Linc.
L (inquiet) : Alors comment c’est Sona ?
M (jetant un bref coup d’œil à Sara, quelque peu déçu qu’elle ne le regarde pas) : Heu… bin tu sais, on se croirait presque en colonie de vacances : tu retrouves de vieilles connaissances, des douches collectives et de la nourriture immangeable.

A ces mots, je lève la tête et j’aperçois un sourire se dessiner sur le visage de Michael. Je suppose que c’était la réaction qu’il attendait. Cela me réconforte un instant, juste le moment de lui sourire (timidement) à mon tour. Puis son visage se focalise sur Lincoln à nouveau alors que celui-ci continu la conversation.

L : On a passé la matinée à l’ambassade avec Sara (jetant un bref coup d’œil vers Sara en prononçant son prénom). Il semblerait qu’il soit impossible de te faire sortir d’ici tant que tu n’auras pas été acquitté aux Etats-Unis. Mais Sara a eu un ami de son père au téléphone (la regardant à nouveau pour l’invité à continuer).
S (déglutissant) : hum… oui, j’ai appelé Bruce un ancien ami de mon père. C’est lui qui a tout fait pour nous disculper Lincoln et moi. Il semblerait qu’on doive retourner à Chicago quelques jours afin de mettre tout ça au clair et de te défendre devant la court vu que tu es bloqué ici.
L : Oui et pour ça, on va avoir besoin que tu nous racontes ton plan, depuis le jour où tu l’as initié jusqu'à notre arrivée au Panama. Enfin Mike, tu nous fais la version courte, raconte nous simplement ce à quoi je n’ai pas participé, pour le reste je me débrouillerai.
M : heu… ok pas de problème (regardant toutefois Sara avec un air gêné, elle n’est pas au courant de la totalité de son plan). Donc au début comme tu le sais, j’avais commencé à évaluer toutes les possibilités légales pour te sortir de là, mais elles s’effondraient les unes après les autres, et quand tu m’as dit que tu allais être incarcéré à Fox River j’ai eu comme un déclic…

Alors que Michael décrit son plan à Lincoln dans les moindres détails et que celui-ci prend des notes, mon esprit s’égard. J’ai la sensation de tourner au ralenti. Et certains de ses mots résonnent dans ma tête.

M (toujours gêné) : J’ai rassemblais le plus d’informations possible sur toutes les personnes qui joueraient un rôle important dans cette évasion, qu’il le sache ou non (regardant Sara d’un air désolé à ces mêmes mots). Abruzzi pour l’avion, Westmorland pour l’argent, Pope… (hésitant) et… heu… Sara…

En prononçant mon nom, je le sens perde confiance. Il a peur de ma réaction et n’ose pas me regarder. Il est vrai que pendant un fragment de seconde je lui en ai voulu, mais tout ça est fini. Je tiens trop à lui, et j’ai moi-même peur de ce qu’il peut bien penser. Il est ici à Sona à cause de moi.

Pendant la totalité de son discours, je reste muette. Il a presque fini mais je suis dans un état second. J’ai la tête qui tourne, chamboulée par trop d’émotions qui se bousculent les unes après les autres, subitement. La tristesse de savoir qu’il s’est servi de moi, la douleur qu’il me renvoi quand il fait référence à mon père, une pointe de jalousie quand il évoque le nom de Nika, une terrible gêne alors qu’il mentionne mon overdose, et une joie immense quand il murmure en me regardant, que la seule chose qu’il n’avait pas réellement prévu c’était de tomber amoureux de moi. Mais je dois me reprendre alors que je sens que le récit de Michael s’achève.

L : Très bien Mike, j’ai tout noté. Bon les jeunes, je vous laisse 5 minutes tous les deux. (regardant Michael) ne faîtes pas de bêtises ok. (regardant Sara), je t’attends là bas.
M : Merci Linc.
L (regardant une dernière fois son frère): On se voit dans trois jours.
M (hochant la tête et regardant Lincoln s’éloigner) :




Et voilou !! partantes pour un peu de MiSa et encore un peu de mon humour débile ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickki
The Founder
avatar

Féminin
Nombre de messages : 933
Age : 29
Localisation : Murray Hill, New York
Inscription : 15/07/2008

Les petits plus
Citation: Life isn't how you survive the storm, but how you dance in the rain.
Book(s): La nostalgie de l'ange - Alice Sebold

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 14:30

Les deux !!! Je prend le MiSa et l'humour débile

J'ai bien aimé Linc qui fait remarquer à Michael qu'il n'a pas les mêmes atouts physiques que Sara

Encore une fois, chapitre très intense, on sent que Sara est très sensible à ce que Michael va penser d'elle ...

La suite !!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-murray-hill.1fr1.net
Hafida
A une idée de roman
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 34
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: ...
Book(s): raisons et sentiments

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 14:36

Cette suite est super, j'aime vraiment le comportement de Linc, le voir ainsi, c'est presque rassurant, même si au fond on sait que la situation est plus que déplaisante. J'aime les descriptions que tu fais de ce qu'ils voient et ce qu'ils ressentent, j'avais bien raison tu n'auras aucun mal avec l'exercice du concours sur undé.

Citation :
Heu… bin tu sais, on se croirait presque en colonie de vacances : tu retrouves de vieilles connaissances, des douches collectives et de la nourriture immangeable.
cette phrase me parait particulière, il l'a dit avec un certain amusement mais c'est bien pour les rassurer, ne pouvant pas leur dire ce qu'il avait vraiment vu. Et en même temps, j'ai cette impression qu'il essaye de se rassurer lui même...

je voudrais encore une suite stp...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miliibnb
Ecrit sa première nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: "si el pelo fuera importante estaria dentro de la cabeza y no afuera"
Book(s): Persuasion et Expiation

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 15:04

merci beaucoup les filles.
bon je mets la dernière du jour. c'est marrant, je relis chaque suite avant de poster et ça me fait tout drôle déjà parce que j'ai un peu évolué dans ma manière d'écrire mais aussi ça fait tout bizarre de relire le début alors que je suis déjà à la fin !!
bref voici du MiSa ET de l'humour bidon signé moi !!! et mon humour pourri !!! lol!


Fin du chapitre 2 :


M (dévisageant Sara) : Trois jours hein ?
S (détournant son regard de celui de Michael) : Oui.
M (cherchant son regard) : Je suis content de te voir Sara.
S (l’évitant toujours) : …
M (voyant qu’elle joue nerveusement avec ses mains) : Sara ?
S (fixant ses pieds): Michael, je suis vraiment désolée. Je…je ne voulais pas que ça finisse ainsi, que tu finisses ici. C’est de ma faute je suis vraiment désolée…
M : Arrêtes, tu n’as rien à te reprocher. Après tout ce que tu as subi à cause de moi, c’est la moindre des choses que je pouvais faire. Et si c’était à recommencer, je referais pareil. Je t’aime trop Sara. Regarde-moi.
S (levant les yeux vers lui) : …
M (plongé dans son regard) : …
S: On fait décidemment un joli couple toujours en train de s’excuser pour tout.
M (la fixant intensément et avec un sourire) : Tu es magnifique.
S (souriant timidement) : …
M (riant) : Oui, bon je sais, on ne peut pas en dire autant de moi vu l’état dans lequel je suis.
S (retrouvant le sourire) : Oh pas de problème pour moi Scofield. Je sais parfaitement ce qu’il y a sous ses vêtements.

Oh mon dieu, qu’est ce que je viens de dire. J’ai vraiment pensé tout haut ? Mais tu n’es pas capable de te taire trois secondes. Mes joues se mettent à rougir et alors que je détourne mon visage pour ne pas rencontrer ses yeux, je sens que ceux-ci sont posés sur moi, interrogateurs.

M (flirtant) : Ah bon, et depuis quand ?
S (toujours le regard fixé à ses pieds) : …
M : Sara ?
S : heu… tu sais quand… quand tu t’es brûlé à l’épaule… j’ai du pratiquer une intervention… mais on devrait se focaliser sur ce qu’on va faire pour te sortir de là.
M (avec un sourire sentant qu’elle veut changer de sujet) : Très bien.

Un léger silence s’est imposé entre nous. C’est affreux je me sens tellement mal à l’aise avec ce que j’ai dit, mais cet homme, tellement incroyable humble, parfait et si sexy, même en ayant besoin d’une bonne douche, me fais perdre mes moyens.

M (cherchant un sujet) : Vous partez trois jours alors ?
S : heu oui. Tu me l’as déjà demandé.

Non une fois de plus Sara, tu ne peux pas te taire. Michael fait tout son possible pour changer de conversation alors qu’il voit que tu es gênée et tu lui reproches les seuls mots qu’il ait pu trouver.

Je vois bien qu’il me regarde d’une manière qui veut tout dire. Comme si il allait me balancer en pleine figure « si tu préfères on peut toujours parler de toi me matant alors que je suis inconscient ».

S (sur un ton faussement assuré) : Oui trois jours. On ira voir Bruce pour lui raconter ce que tu nous as dit pour faire avancer plus rapidement ton procès, et contacter des journalistes pour t’attirer la sympathie du public.
M (hésitant) : Ok. Sinon Sara… heu… je voulais te dire par rapport à tout à l’heure, quand je racontais mon plan, je suis vraiment désolé que tu ais appris tout ça de cette manière. J’aurais voulu que ça se passe autrement. Mais je te promets que je te dirai tout ce que tu veux savoir.
S : Plus de mensonges ou de cachotteries ?
M (lui souriant timidement) : Promis.
S : J’adorais ça !
M : Moi aussi.
S (après un léger silence) : Bon je crois que je vais y aller ou ton frère va s’impatienter.
M (blaguant) : Oui c’est bien son genre, mais dit lui qu’il n’a pas intérêt à t’embêter ou alors il aura à faire à moi.
S (perplexe) : …
M : Quoi ? Tu crois que je ne suis pas capable de battre mon frère ?
S (rentrant dans son jeu) : C’est qu’il est assez baraqué.
M (avec une main sur le cœur prétendant que ses paroles l’ont blessées) : Oh, entendre ça de la bouche de la femme que vous aimez.

A ces mots je sens comme un sentiment de plénitude m’envahir. Mon angoisse d’il y a quelques minutes est définitivement partie, remplacée par une sensation de bien être prodiguée par la plus belle chose au monde : être aimé de Michael Scofield.

M : Fais attention à toi.
S : Oui et puis ne t’inquiètes pas, le grand balaise est avec moi.
M (grimaçant sous une pointe de jalousie) : …

M : Je t’aime Sara.
S : Je t’aime aussi Michael.

Après un dernier regard vers lui silencieux, comme ceux qu’on avait l’habitude de s’échanger dans notre infirmerie, je me retourne et me dirige là où Lincoln m’attend. Et puis finalement je sourie à ce que je suis sur le point de faire.

S (interpellant Michael qui la contemplait alors qu’elle s’éloignait) : Oh faite Scofield… Très belles fesses !
M (surpris puis amusé) : …

Je sens mon visage rougir. Mes joues me brûlent suite à ces dernières paroles. Mais en même temps, cela m’a fait un bien fou. Ces petits jeux avec Michael sont comme une bouffée d’air frais alors que je suis en apnée, alors que j’ai la tête plongée sous l’eau. Après tout, il n’y a pas de raison que je sois gênée. C’est l’homme que j’aime et tôt ou tard, ces jeux deviendront bien plus.

Je me sens tout à coup envahir par une chaleur énorme qui monte en moi. Mais cette fois le sentiment de honte que je ressentais a été remplacé par quelques choses de complètement différent et de bien plus plaisant : le désire. Je veux cet homme. Mais pas seulement être dans ses bras, je veux qu’il pose ses mains sur moi et que nos corps s’unissent.

Mais tout à coup, je vois que je me rapproche de plus en plus de Lincoln… Penses à autre chose Sara, vite, dépêche-toi.

L : Bin t’en as mis du temps Sara. C’est bon on peut y aller Doc ?
L (voyant le visage de Sara) : Ca va ?
S (gênée) : Heu… oui.

Nous nous dirigeons ensuite vers le garde situé à l’accueil pour signer les papiers nécessaire avant de s’en aller. Je regarde une dernière fois vers Michael, et bien que je sois loin de lui, je le vois me fixer intensément et m’envoyer un sourire provocateur. Son corps est basculé vers l’avant du grillage, ses mains entrelacées dans les fils de fer. Son visage se tourne vers le sol, avant de revenir vers moi avec un sourire encore plus large que le précédent et toujours plus significatif. Il reste ainsi quelques secondes avant de se retourner contre son grès et de retourner à l’intérieur de la prison. La voix du garde me ramène à la réalité.

G : Firma aqui !
L : Quoi ?
S : Je crois qu’il veut que tu signes sa fiche.
L (en signant) : Tu parles espagnol ?
S : Non pas vraiment, je faisais juste parti du club d’espagnol à ma fac. Tu sais on lisait des bouquins, on rêvait des beaux petits hispaniques.
L (en riant): Attention à ce que tu dis, je pourrais tout raconter à mon frère… (voyant le registre des signature) Oh c’est pas vrai !
S (apeurée) : Quoi ?
L : Sucre !
S : Fernande Sucre ?
L : Oui, il est ici. Il est venu rendre visite à Bellick ce matin.
S : Bellick, quoi tu veux dire que Bellick est ici ?
L : Oui mais c’est une longue histoire, je te raconterai. Là il faut qu’on trouve Sucre. Il doit nous aider à libérer Michael.

Nous étions sur le point de partir quand derrière nous je vois une femme, une religieuse devrait-je dire, sortir de la Prison. Je ne comprends pas, on nous à dit que les visites à l’intérieur de Sona étaient interdites, comment à t’elle pu entrer là bas ?

S : Por favor ?
G : Si.
S : heu… porque esta monja puede entrar dentro de la prison ?
G : Oh ella, no es una monja, es une prostituta.
S (levant les yeux au ciel) : Oh !
L : Quoi qu’est ce qu’il a dit ?
S : Que ce n’est pas une religieuse mais une prostituée. (réfléchissant un instant) Je sais comment je pourrai entrer dans Sona pour voir Michael.
L : Oh non Sara, mon frère ne va pas être d’accord.
S : Oh je suis sure qu’il va apprécier.



quoi ??? ohhh n'allez pas pensé ça de moi... moi faire de sara une prostituée... jamais lol !!!
alors, on continue ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickki
The Founder
avatar

Féminin
Nombre de messages : 933
Age : 29
Localisation : Murray Hill, New York
Inscription : 15/07/2008

Les petits plus
Citation: Life isn't how you survive the storm, but how you dance in the rain.
Book(s): La nostalgie de l'ange - Alice Sebold

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 15:18

ET COMMENT QU'ON CONTINUE !!!!

Purée, c'est un délice de lire ton histoire !! Tout cet humour, c'est poilant

J'ai adoré ce petit jeu entre Michael et Sara, et j'ai hâte de savoir si Sara va vraiment parvenir à entrer dans Sona

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-murray-hill.1fr1.net
Hafida
A une idée de roman
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 34
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: ...
Book(s): raisons et sentiments

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 15:30

moi je ne suis pas surprise parce que je me souviens de ce que j'ai lu, et d'ailleurs j'ai beaucoup aimé cette idée.

Et alors la miss Sara qui se met à penser tout haut c'est trop marrant. J'aime les voir comme ça, la situation est des plus terrible mais il sgèrent cela avec une pointe d'humour et quel humour lol.

Cette suite est super et sinon pourquoi demain, tu a tout à fait le temps d'en poster encore 5 ou 6 voir même 7 lool bon d'accord au moins 1 ou 2... lol

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miliibnb
Ecrit sa première nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: "si el pelo fuera importante estaria dentro de la cabeza y no afuera"
Book(s): Persuasion et Expiation

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 15:35

bin là je vais manger (mon ventre crie famine) et cette aprèm c'est flemmardise à la piscine et programmation de mes vacances avec ma cousine !!!

mais encore un énorme merci à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aventurine
A une idée de roman
avatar

Féminin
Nombre de messages : 331
Age : 26
Localisation : Derrière un shéma d'anat', un cours de psycho à portée de main!
Humeur : Lessivée
Inscription : 30/07/2008

Les petits plus
Citation: "Il est des mystères que l'on peut à peine imaginer, et que l'on ne résoudra qu'en partie." [Dracula, Bram Stocker]
Book(s):

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 16:01

Je suis contente, je vais pouvoir tout relire du début!
Sara a de la suite dans les idées!! J'aime beaucoup sa dernière phrase!!
Perso j'en suis moins sûre qu'elle!
J'adore l'humour qui transparait dans ta fic! Par moment je ris toute seule!
Enfin quand ton écriture ne me fait pas pleurer...

Bravo!!

Bonne farniente! Pour ma part c'était hier l'après midi piscine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miliibnb
Ecrit sa première nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: "si el pelo fuera importante estaria dentro de la cabeza y no afuera"
Book(s): Persuasion et Expiation

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 21:36

aventurine a écrit:
Je suis contente, je vais pouvoir tout relire du début!
Sara a de la suite dans les idées!! J'aime beaucoup sa dernière phrase!!
Perso j'en suis moins sûre qu'elle!
J'adore l'humour qui transparait dans ta fic! Par moment je ris toute seule!
Enfin quand ton écriture ne me fait pas pleurer...

Bravo!!

Bonne farniente! Pour ma part c'était hier l'après midi piscine!

merciii comme d'hab je te le dis j'adore tes com (ils sont bon pour mon égo lol)
nan franchement je suis contente que mes suites puissent vous faire rire, voir vour émouvoir !!! c'est pas toujours simple. bon comme je suis sympa aller je vais poster une suite juste après le temps que je la mette en place elle sera là d'ici 5 min !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miliibnb
Ecrit sa première nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: "si el pelo fuera importante estaria dentro de la cabeza y no afuera"
Book(s): Persuasion et Expiation

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 21:46

hop la voilà :



Chapitre 3 : Dream and thoughts / Rêve et pensées




Me voilà dans ma chambre d’hôtel depuis un peu plus de 20 minutes. Lincoln est parti voir Sucre. De mon côté, j’ai téléphoné à Bruce afin de mettre au point notre voyage à Chicago. Nous prenons l’avion à 18h soit à peu près dans 5 heures, mais j’avais besoin de rentrer, de me retrouver un peu seul pour faire le point. Je suis épuisée. Je m’allonge sur le lit. Je ferme les yeux et à peine une seconde plus tard, je suis endormie.

Mon sommeil, pour la première fois depuis bien longtemps est paisible, aucun cauchemar ne venant le troubler. Je ne fais que rêver d’une seule et même chose : Michael. Je rêve de cet homme, celui qui à changé ma vie. Parfois je me demande si tout ce qui m’est arrivé en vaut vraiment la peine. J’ai perdu beaucoup trop de choses, mais en même temps, c’est choses avaient elles vraiment un sens ? Je n’avais aucun but précis, pas vraiment d’amis et un père quasiment inexistant. Ma vie était elle vouée à quelque chose avant l’arrivée de Michael Scofield ?

Je rêve de Michael, de ses yeux si envoutant dans lesquels je pourrais plonger sans retenu ; de ses mains, longues et fines parcourant mon corps. Je rêve du jour où nous serons réunis autour d’une bière et de rondelles de citrons, riant, nous dévisageant l’un et l’autre, et la seconde d’après, ne nous retenant plus, de nos corps projetés l’un contre l’autre.

Je rêve de lui, étendu sur moi, me caressant délicatement, découvrant les moindres détours de mon corps, parsemant ma peau de baisers chaux et doux. Je le vois prendre son temps alors que nous n’en avons jamais eu assez. Nous sommes toujours en train de courir, et pour une fois, il m’est entièrement dévoué, corps et âme. Il défait progressivement nos vêtements et je reste là comme témoin de la scène, le laissant maître de la situation. Pour une fois depuis bien longtemps, je me laisse complètement aller.

Je rêve de son corps à présent presque nu. Je vois ses tatouages et ne peux m’empêcher de les contempler. Je les ai souvent vus sans en comprendre la signification. Mes doigts parcours les lignes qui y sont dessinées. Puis je le regarde, ses yeux sont perdus dans les miens. Je sens son souffle chaud au creux de mon coup. Il approche délicatement mon visage du sien et m’embrasse délicatement avant de prolonger ce baiser par un second plus passionné. Je sens sont corps brûlant contre moi et je…

Soudain, un bruit sourd me force à ouvrir les yeux et sortir du cocon dans lequel m’avait plongé ce rêve, dans les bras de Michael.

J’ai besoin de quelques secondes pour comprendre que quelqu’un frappe à ma porte. Je ne veux pas me réveiller préférant fermer les yeux et repartir dans les bras de cet homme. Puis j’entends alors la voix de Lincoln qui me fait reprendre mes esprits. Je me lève à contre cœur pour aller lui ouvrir la porte et je le laisse entrer. Je sens mon visage rougir à la pensée du rêve dans lequel j’étais plongée.


S : Où est Sucre ?
L (passant sa main sur son crane) : Heu… Il ne nous aidera pas Sara. Il veut retrouver sa fiancée.
S (déçue) : Oh je vois.
L : Tu es bientôt prête ?
S : Oui… heu mais je crois que je vais aller prendre une douche avant de partir.
L : Très bien, je t’attendrai au bar alors.

Alors qu’il a quitté ma chambre depuis déjà 5 minutes, je reste plantée là, sans bouger, ne pouvant revenir à la réalité. Ce rêve paraissait si réel et à fais monter une vague de chaleur en moi. Je crois que j’ai vraiment besoin de cette douche. Je me dirige alors vers la salle de bain. Je tourne le robinet et l’eau commence à couler. Elle a un effet plus que salvateur sur ma peau. C’est un vrai moment de détente. Elle me débarrasse de toutes mes tensions, même si je pense que les mains, imaginaires, de Michael sur moi ont grandement contribuées à cet effet.

Je sors de la douche revigorée et passe ma main sur le miroir embué. Mes traits sont tendus, on voit que la fatigue a pris possession de mon visage. Il y a trois mois alors, je ne connaissais pas Michael Scofield, j’étais un simple médecin profitant d’une vie des plus confortable mais aussi des plus banale. Alors que là, j’ai vu bien plus de choses défiler devant moi que durant mes 29 ans d’existence. L’ironie de la situation me fait presque sourire. Puis je suis sortie de mes pensées par ce même bruit sourd qu’il y a 20 minutes à peine m’avait sorti de ses bras merveilleux.

J’enfile rapidement de quoi m’habiller et je file ouvrir la porte. Je suis surprise de voir se dresser devant moi l’un des évadés de Fox River, l’ancien compagnon de cellule de Michael : Fernando Sucre.




Bin voilà !! bon je tiens à préciser que j'ai fait cette mini scène hot très très light à la demande de quelques accros aux scènes hot misa qui savaient que THE SCENE comme on l'a appelé pendan tpas mal de temps n'arriverait pas tout de suite... bref ! faites péter les com !!

edit : puré elle est toute petite cette suite, j'écrivais pas beaucoup avant, aujourd'hui c'est limite si c'est pas coupé en deux com lol !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hafida
A une idée de roman
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 34
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: ...
Book(s): raisons et sentiments

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 30th 2008, 21:57

Alors oui en effet c'est court, comparé à ce que tu poste maintenant, je parle de ton OS When Faith is gone, Love is all what matter... et même de celle ci, parce que meme si je ne lisais pas, j'allais quand même jeter un oeil...

et sympatique la scène lol, j'espère qu'il y en aura d'autre, na en faite je sais qu'il y en aura d'autre, je commence à me rappeler de certaines choses que j'ai lu...

ravie de voir que Sucre a changé d'avis et maintenant ben, il me faut la suite...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miliibnb
Ecrit sa première nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: "si el pelo fuera importante estaria dentro de la cabeza y no afuera"
Book(s): Persuasion et Expiation

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 31st 2008, 11:33

bon aller on continue si vous en avez toujours envie. islem, tu me dis quand tu voit où tu t'étais arrêté ok? (bon je me soudte que si t'as fait tout le premier topic c'est pas encore pour maintenant lol). bref, passons aux choses sérieuses :




Pendant ce temps à Sona (pensées de Mike)

Je ne sais pas comment je vais pouvoir survivre dans cet enfer. A peine suis-je arrivé que je me retrouve déjà confronté à certains détenus. Déjà, il y a cette réunion « d’orientation » présidée par ce Lechero. Je vois que je suis une menace pour lui. Mon passé d’évadé ne doit pas être un atout. La façon dont il me regarde en dit long sur ses intentions. J’ai vite compris où il veut en venir, je tiens cette pate de coq entre mes mains, et je sais qu’il n’a qu’une seule idée en tête : se débarrasser de moi. Comme si ce n’était pas suffisant de se retrouver coincé ici dans cet endroit minable avec ses pires ennemis. Ceux pour qui j’ai tout fait pour essayer de les faire tomber.

Je me retrouve dans cette cellule, celle qu’on m’a attribuée un peu plus tôt dans la matinée, assis sur ce qui me sert de lit. Je sens une angoisse m’envahir. Dans à peine quelques minutes je devrais affronter à mains nues un homme contre qui je n’ai aucune chance. Je sais que s’est un piège orchestré par Lechero, mais je cherche une solution pour l’éviter. Je dois trouver une solution. J’essai de me concentrer, mais la peur qui me terrasse, m’empêche de penser correctement. Je n’ai qu’une seule personne en tête : Sara.

Depuis ce matin, je ne pense qu’à elle et à ce qu’elle m’a dit. Cette idée me procure un sentiment de joie immense, à chaque fois rattrapé par le souvenir des épreuves que je lui ai fait endurer et le danger dans lequel je me suis mis. Elle était magnifique, vêtue comme hier et les cheveux détachés. Ses traits étaient tirés mais elle ne perdait rien du charme qui est le sien. Si seulement il n’y avait pas eu ce grillage entre nous. J’aurai voulu la prendre dans mes bras comme je le faisais encore le jour précédent.

Quand je l’ai vu sur ce bateau, je n’en croyais pas mes yeux. Mon cerveau ne contrôlait plus mon esprit, mais mon cœur tout entier guidait mes pas pour aller me jeter dans ses bras, la sentir contre moi. La chaleur de son corps et la douceur de sa peau me manque. Ici il fait une chaleur avoisinant les 40°C mais j’ai froid parce que Sara n’est pas là.

Mais après tout peut être que je mérite tout ce qui m’arrive et que mon destin est de finir mes jours dans cette prison, que se soit demain dans 10 ans ou aujourd’hui ça met égal. Cependant, je voudrai tellement revoir Sara une dernière fois et pour elle je vais devoir me battre. Mais je suis incapable de tuer un homme, c’est pourtant la seule issues qu’il me reste.

Prenant ma tête entre mon crâne, je ne peux m’empêcher de gesticuler. Je transpire, ma peur se détecte à des kilomètres et pourtant il faut que je me ressaisisse, que je lui montre qu’il ne m’impressionne pas. Après tout peut être est-ce simplement un test ? Non mais Michael tu t’entends parfois ? On n’est pas au lycée, tu es en prison et c’est loin d’être Fox River. Je me retrouve terrorisé comme le jour où cette guérilla entre blancs et noirs a éclatée, à peine quelques temps après mon arrivée.

Je me revois assis dans ma cellule, numéro 40, couvert de sang, tenant cette vis entre les mains, tremblant et réagissant au moindre mouvement, au moindre son dans la prison. Aujourd’hui je me retrouve face à des problèmes beaucoup plus dangereux et pourtant ma peur n’est pas la même. Je crois que toutes les épreuves que j’ai vécues, m’ont changées à jamais, et je suis sure qu’il en sera de même à l’issu de ce combat. Le tout étant de savoir si j’en sortirai vivant, en meurtrier, j’appartiendrai alors totalement à cette prison, où alors j’en sortirai certes, mais mort.

Je n’ai même pas un seul appui sur lequel je puisse compter. A Fox River, j’avais Linc et Sucre. Encore une personne que j’ai rencontré là bas et qui a changé ma vie. Ailleurs on ne se serait certainement jamais parlé. Et pourtant, cet homme que je considère aujourd’hui comme mon meilleur ami, m’a fait voir les choses sous un angle totalement différent. Je ne sais même pas où il est à présent. Obsédé par ma vengeance, je voulais retrouver T-Bag et je l’ai abandonné à son sort, blessé. Est-il vivant ? A-t-il retrouvé Mari Cruz ? Si je sors de là un jour, j’espère vraiment pouvoir la rencontrer. Et pourtant j’ai le sentiment de déjà la connaître tellement il pouvait en parler. Lorsqu’on est coincé 23 heures par jour dans une cellule minuscule, il faut bien trouver de quoi passer le temps. Sucre monopolisait pratiquement constamment la conversation, mais ça n’a jamais était un problème pour moi qui ne suit pas du genre bavard. Et aujourd’hui j’avoue que lorsqu’il évoquait Mari Cruz et les moments qu’il partageait avec elle, je ne faisais moi-même que penser à Sara.

Je me dis qu’elle est en sécurité avec Linc. Mon grand frère, il a toujours était surprotecteur avec moi. Notre relation n’a jamais été des plus faciles. Pendant longtemps je l’ai détesté pour m’avoir abandonné, comme mon père, et puis ma mère. Et puis j’ai compris qu’il était ma seul famille, lui et LJ, et je ne voulais pas le perdre. J’ai tout fait alors pour le sortir de prison et du terrible destin qui était le sien. Mais la fin en vaut elle vraiment les moyens ?

Pourquoi, je n’arrive pas à rester concentré ? Voila Sammy, le chien de Lechero qui m’appelle pour me rendre au combat. Je me lève à contre cœur mais je sais que je n’ai pas d’autres solutions. Je comprends alors pourquoi je me suis mis à penser à toutes ces personnes : Linc, LJ, Sucre, Sara… Oh, Sara. A cet instant je réalise que je ne les reverrai peut être jamais et c’est pour moi le dernier moment que je partage avec eux, en pensant à eux.

Plus je me rapproche de la court et plus je sens mon cœur battre à vive allure. J’ai des gouttes de sueur qui coule le long de mon dos. Mes mains sont moites et tremblante. Pour une fois je n’ai aucun plan. Je ne sais pas si je préfère vivre ou mourir.

Je me retrouve au centre de ce cercle, face à cet homme. La foule crie autour de nous et me terrorise davantage. Lechero nous explique les règles et le combat peut commencer. Mais je ne sais toujours pas quoi faire, alors je me recule et finalement une idée me vient en tête. Je revois Mahone un peu plus tôt dans la matinée m’expliquer où je dois le frapper pour le blesser. Je leur crie que je ne veux pas me battre, et alors que cet homme a le dos tourné, je lui assène un violent coup dans les rotules.

Je l’ai pris au dépourvu, et je prends ainsi l’avantage sur lui, lui lançant quelques coups au visage et dans l’estomac. Il tombe par terre à plusieurs reprises. J’essai d’arrêter le combat. Je ne veux pas continuer, je ne veux pas aller plus loin, je n’en suis pas capable. Mais ces hommes en rage m’empêchent de quitter le cercle. Ils me poussent, au sens propre du terme, pour que je le tue.

Le combat continu, je prends moi aussi quelques coups mais j’en donne le double. La foule s’acharne alors qu’encore une fois j’essai d’éviter d’aller plus loin. Mais alors que j’ai le dos tourné, un détenu lance un couteau à l’homme qui m’est opposé pour qu’il me tue plus rapidement. Et à ma plus grande surprise, c’est Mahone qui intervient, empoignant l’homme, le frappant avant de lui briser le coup. Je suis ébahit par sa réaction. Comme il me l’a dit, je suis sa carte sortie de prison, mais je ne l’aurais pas cru capable de m’éviter d’être tué ou de devenir un assassin.

Peu à peu, la foule se disperse, déçue. Sans un mot à Mahone, je suis prêt à retourner vers ma cellule, afin de m’écarter de ces gens. Je n’ai aucune confiance en eux, en ces détenus que je connais à peine, en T-Bag, Bellick et même Mahone. Mais alors que j’empreinte le couloir en direction de ma cellule, j’entends au loin une voix provenir de l’interphone « Scofield, tienes una visita, Scofield you have a visitor ».






bon cette suite je me souviens que j'avais eu beaucoup de difficultés à l'écrire alors dites moi si vous trouvez ça pourri.


Dernière édition par miliibnb le Août 1st 2008, 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nickki
The Founder
avatar

Féminin
Nombre de messages : 933
Age : 29
Localisation : Murray Hill, New York
Inscription : 15/07/2008

Les petits plus
Citation: Life isn't how you survive the storm, but how you dance in the rain.
Book(s): La nostalgie de l'ange - Alice Sebold

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 31st 2008, 11:49

Pourri ? Non mais attends ... POURRI ??????? Tu rigoles là j'espère !!!!!

Je sais ce que c'est que d'avoir du mal à écrire une scène, de galérer comme une malade pour arriver à un résultat qui ne nous satisfait pas du tout ... Le mieux, c'est encore d'avoir l'avis de personnes extérieures, et je vais te le donner, mon avis

Alors en ce qui concerne la première scène (la scène Hot mais pas trop ), je l'ai trouvé méga super. Sara qui se retrouve plongée dans un rêve des plus ... hot, c'est le cas de le dire , j'ai beaucoup aimé ! Et puis Linc qui débarque :>.<: Ça fout tout le truc en l'air Mais bon, on peut espérer que cette scène sera la première certes, mais pas la dernière

Quant à la scène suivante, celle de Michael affrontant cet homme ... Tu n'as vraiment aucun soucis à te faire, parce que vraiment, elle rend très très bien, et même plus que ça. On s'y croit vraiment, on ressent l'angoisse, la peur, c'est terrible. Tu sais que toutes tes scènes sont hyper bien décrites, hein ?

En bref, je n'attend qu'une chose, la suite, et je te dis bravo et surtout, ne doute pas de toi Emilie

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-murray-hill.1fr1.net
Hafida
A une idée de roman
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 34
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: ...
Book(s): raisons et sentiments

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 31st 2008, 12:12

J'ai aimé cette suite, plus je lis et plus j'ai des souvenirs des prochaines suites qui reviennent. Je t'avoue que je pense beaucoup au MISA, oui oui je sais qu'il va il a avoir beaucoup dan la petite cellule (genre infirmerie hein)

comme l'a dit Nickki c'est super bien décrit, on arrive à ressentir tout ce qui se passe en lui, et c'est fort.
Et non ce n'est pas pourri du tout.

Citation :
Ici il fait une chaleur avoisinant les 40°C mais j’ai froid parce que Sara n’est pas là.
Alors cette phrase trop forte, Pauvre petit chou est mal de l'absence de sa sara...

Et oui bien sur je te dirais ou je m'étais arrêtée.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aventurine
A une idée de roman
avatar

Féminin
Nombre de messages : 331
Age : 26
Localisation : Derrière un shéma d'anat', un cours de psycho à portée de main!
Humeur : Lessivée
Inscription : 30/07/2008

Les petits plus
Citation: "Il est des mystères que l'on peut à peine imaginer, et que l'on ne résoudra qu'en partie." [Dracula, Bram Stocker]
Book(s):

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 31st 2008, 13:03

Une des meilleures suites pour moi!
Les pensées de Michael sont si proches du personnage.... C'est vraiment réaliste!
Le voir seul et désoeuvré, s'inquiétant quand méme pour Sara même s'il sait qu'elle est avec Lincoln.
Les souvenirs du Fox River avec la présence du Sucre mettent un peu de légéreté dans ce passage assez oppressant.
Tout comme Hafida j'ai des souvenirs des scènes à venir qui affluent... :D
C'est un plaisir de relire toute ta fic!

J'attend la suite avec impatience comme toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lisbeth salander
Murray's Team
avatar

Féminin
Nombre de messages : 580
Age : 49
Localisation : ???????????????
Humeur : ?????????????????????
Inscription : 28/07/2008

Les petits plus
Citation: je veux une vie en forme d'arête sur une assiette bleue, Boris Vian
Book(s): l'homme inquiet, henning mankel

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 31st 2008, 13:18

Bon par où je commence, parce qu'il y en a des choses à dire. Les pensées de Sara et Mickael sont vraiment retranscrites très justement, ça colle vraiment à leurs personnages tels qu'on les voit dans la série. J'aime beaucoup ton style, il est fluide, riche et équilibré et il n'y a pratiquement pas de fautes d'orthographe ! Crois-moi venant de moi c'est un compliment parce que je suis un poil intransigeante avec ça, désolée mais les fautes d'orthographes, quand je lis ça me perturbe et donc ça gache mon plaisir ....

Donc nickel de ce coté-là, et puis nickel à tous les niveaux parce que j'ai pris énormément de plaisir à lire ces quelques chapitres et que j'attends les autres avec impatience .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miliibnb
Ecrit sa première nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: "si el pelo fuera importante estaria dentro de la cabeza y no afuera"
Book(s): Persuasion et Expiation

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 31st 2008, 14:46

merci pour vos coms !!!
bon voici la prochaine suite avec un peu d'humour version moi !!




Je me demande qui ça peut être. Il est 17h45, Sara et Linc doivent être sur le point de prendre l’avion à présent. Je ne vois pas qui pourrait venir me voir, et cette idée est loin d’être rassurante.

Je fais demi-tour et me dirige vers le lieu des visites avec une certaine appréhension mais tachant de faire bonne figure. Chose plus facile à dire qu’à faire étant donné que je ne suis pas encore tout à fait remis des minutes précédentes, pour preuve, mes mains tremblent encore.

Je passe la grande porte et vois quelques mètre plus loin, un homme de dos qui à l’air assez agité et porte une capuche sur la tête. On dirait qu’il fait attention aux gens qui sont autour de lui, comme s’il il ne voulait pas qu’on le reconnaisse. Au fur et à mesure que j’avance vers lui d’un pas décidé, je devine qui se cache sous cette capuche. Il finit par se tourner vers moi, j’avais raison : Sucre.

Il a un grand sourire qui se dessine sur le visage, me faisant penser au jour où l’on s’est retrouvé à nouveau dans la même cellule, après que j’ai arrangé le départ d’Hairwyre.

M (dans un soupire de soulagement ravi de le voir) : Sucre…
Su : Alors gueule d’ange, on dirait que t’as pris goût à la prison.
M (souriant) :…
Su : J’ai vu Linc, et aussi ton cher docteur.
M (à la mention de Sara, Suce attire toute l’attention de Michael) : Ils vont bien ?
Su : Oui te fais pas d’inquiétude pour ça. Ils sont partis à l’aéroport il y a une heure et demi environ.
M (voyant la blessure de Sucre) : Ecoutes, je sui vraiment désolé de t’avoir abandonné là bas…
Su : Mike écoute ya pas de souci, je voulais que tu le fasses. C’était nécessaire si je voulais récupérer l’argent et retrouver Mari.
M : C’est fait ? Tu l’as retrouvé ?
Su (changeant de ton et baissant les yeux) : Oui, elle est en sécurité à Chicago.
M : Et pourquoi tu n’es pas avec elle ?
Su : Je le voulais en faite. J’étais sur le point d’y retourner quand ton frère m’a trouvé. Il voulait que je vous aide et heu… Mike… heu je suis désolé, ce n’est pas que je ne voulais pas, mais il fallait que je la retrouve. Et puis finalement je me suis rendu compte que ça empirerait les choses pour elle. Je lui ai téléphoné (ayant du mal à déglutir) et heu… je lui ai promis que je la retrouverais un jour, quand les choses se seront calmées.
M (ému) : Je suis désolé.
Su : Oui bin, tu sais on n’a pas toujours ce qu’on veut. Et puis, Sara m’a promis qu’elle irait la voir une fois à Chicago, pour prendre des nouvelles d’elle et du bébé.
M :…
Su : Donc pendant leur absence, ils m’ont demandé de veiller sur tes petites fesses, histoire que tu te fasses pas massacrer avant leur retour.
M (levant les sourcils) : …
Su : Quoi ?
M : Non rien. Sara n’a rien dit de plus ?
Su (retrouvant le sourire) : Ah, j’en étais sure, je l’ai senti direct après notre évasion ! Je savais que tu craquais pour elle. Oui tiens maintenant que j’y pense, je me demande si j’ai pas entendu une ou deux fois son nom sortir de ta bouche quand tu dormais.
M (surpris) : …
Su (esquissant un sourire moqueur et de dégout) : Hé… j’espère que t’as rien fait en pensant à elle alors que j’étais juste au dessus de toi, enfin je veux dire sur le lit du dessus, (embarassé) enfin t’avais compris hein Michael ? !
M (riant, levant les yeux au ciel et hochant un non de la tête) : C’est bon de te revoir Sucre.
Su : Oui bin j’espère bien ! (plus sérieux), je ne pouvais pas te laisser comme ça après tout ce que t’as fait pour moi.
M : Merci.
Su : Et puis bon je me suis senti un peu obligé de venir à ton secourt vu qu’encore une fois tu t’es retrouvé dans de beaux draps. Et puis t’aurais du voir ça, quand j’ai dit à Linc que je devais retourner à Chicago, il n’était pas trop ravi, et si je n’étais pas monté dans ce bus, je crois qu’il m’aurait foutu une droite monumentale histoire d’évacuer sa tension. Quand à Sara, elle faut pas l’énerver non plus. Elle m’a pas accueilli des plus chaleureusement disons. Bon faut dire aussi que Linc s’était trompé et m’avait donné son numéro de chambre et quand elle est venu m’ouvrir, elle sortait de la douche, et puis bin je peux te le dire, vu que t’es derrière ce grillage, mais bon je l’ai un peu maté et je crois que ça a pas du lui plaire des masses non plus.
M (faussement jaloux) : Hé !!
Su : Enfin bon, on s’est expliqué et puis finalement ils ont accepté mon aide. Sinon, papi à moi tu peux bien me le dire, c’est comment à l’intérieur ?
M (baissant les yeux) : Ca va, c’est une prison.
Su : Mike, je suis ni ton grand frère surprotecteur, ni ta petite amie !
M (souriant aux mots choisis par Sucre) :…
Su (l’air de ne pas avoir compris et de manière ironique) : Quoi ? Bin t’es pas d’accord quand je dis que Linc était constamment sur ton dos en train de te protéger ?
M : Tu vois très bien de quoi je parle. De Sara, on n’est pas… enfin je veux dire… on n'a jamais…
Su : Là t’as pas de souci à te faire papi, vu la façon dont elle a souri quand Linc m’a dit que je devais veiller sur tes petites fesses !
M (souriant en se remémorant sa conversation de ce matin) : …
Su : Donc la prison ?
M (franc) : Heu… C’est sal, dangereux, brouillant, loin du confort de Fox River.
Su (blagueur) : Oui surtout que là bas, tu avais le meilleur des compagnons de cellule.
M (grimaçant) : Oui, un brin pipelette sur les bords.
Su : Et fais gaffe gueule d’ange ou la pipelette va aller raconter à Sara tout ce que tu faisais en pensant à elle !
M et Su (explosant de rire ensemble comme il y avait encore quelques temps) : …
M : Ca m’a fais vraiment plaisir de te voir.
Su : Moi aussi. Fais gaffe à toi papi.




Voilà c'était la dernière suite pour le chapitre 3 !!!
alors le retour de sucre ça vous plait ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hafida
A une idée de roman
avatar

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 34
Inscription : 29/07/2008

Les petits plus
Citation: ...
Book(s): raisons et sentiments

MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   Juillet 31st 2008, 15:48




voila maintenant que je me suis bien cassé le ventre (aprés les reins hein lol)

je commente :

Citation :
j’avais raison : Sucre.
ravie qu'il est changé d'avis.

Citation :
Il a un grand sourire qui se dessine sur le visage, me faisant penser au jour où l’on s’est retrouvé à nouveau dans la même cellule, après que j’ai arrangé le départ d’Hairwyre.
je me souviens de ce moment, tu as choisit un super souvenir entre eux.
Citation :
Alors gueule d’ange, on dirait que t’as pris goût à la prison.
Il faut croire que oui

Citation :
Donc pendant leur absence, ils m’ont demandé de veiller sur tes petites fesses...
mdr cette phrase, Sucré à sortit sa carte humour...

Citation :
Hé… j’espère que t’as rien fait en pensant à elle alors que j’étais juste au dessus de toi, enfin je veux dire sur le lit du dessus, (embarassé) enfin t’avais compris hein Michael ? !
C'est celle ci qui la le plus cassé, on a bien toutes comprit qu'il était au dessus de lui, n'est-ce pas les filles lol...

Citation :
C’est bon....
Je ne sais pas pour cous mais ce "c'est on.." CSDR je rigoleee hein...

Citation :
Tu vois très bien de quoi je parle. De Sara, on n’est pas… enfin je veux dire… on n'a jamais…
Ouais ben va falloir changer ca mon petit Miki lol parce que l'humour c'est bien mais pas trop... faut parfois revenir aux choses sérieuses hein Miki.. Je compte sur toi

Bon voila j'ai beaucoup aimé cette suite, la preuve, j'ai bien rigolé... donc j'en réclame encore...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Prison Break] Strong and Alive   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Prison Break] Strong and Alive
Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Prison Break S3 (spoiler inside)
» PRISON BREAK - THEODORE BAGWELL
» [Série Us] OZ - Ou la série qui à inspiré Prison Break
» fin de prison break
» Prison Break Season 1 (Zone 1 VOstf)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Murray Hill :: L'écriture est le seul espace de liberté absolue. [Nicolas Fargues] :: Prison Break-
Sauter vers: